En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

La mise en oeuvre de notre stratégie de formation

La mise en œuvre de notre stratégie pour la formation

Tous les acteurs de l’UP sont concernés par la mise en adéquation des moyens avec les ambitions de notre université, ainsi que des marges de manœuvre qui existent, le cas échéant, pour se développer. Il est légitime qu’ils soient tenus informés en toutes transparence à la fois des options possibles et des choix qui pourront être faits, en toute connaissance de cause. Une fois les choix faits et validés par les conseils, tous les acteurs sont responsables, chacun à leur niveau, de la bonne conduite des projets et de la réalisation des objectifs. 
Les axes prioritaires pour relever le défi de la formation, en définissant des jalons pour atteindre ces objectifs sur la durée du mandat concernent :

  • Les étudiants, pour : 
    • Un accueil de qualité.
    • Un contrat pédagogique de réussite.
    • Une orientation éclairée tout au long du parcours de formation.
    • Des parcours accompagnés, régulés, sécurisés par l’acquisition de compétences, aussi bien spécifiques et transversales, qui leur donnent accès aussi bien à une poursuite d’étude, en mobilité ou pas, immédiate ou différée, à une réorientation, à une insertion professionnelle réussies.
    • Une flexibilisation et une individualisation des parcours optimales (hybridation, co-modalité, permettant des rythmes d’apprentissage adaptés, en appui sur le numérique), et non pas seulement pour public spécifique,
    • Une professionnalisation progressive avec, dès que ce sera possible, une fin de cycle proposée en alternance. 
    • Un contrôle continu efficient (avec des retours sur les acquis d’apprentissage, des dispositifs d’autoévaluation et de co-évaluation), une évaluation transparente et explicite des acquis d’apprentissage à la mesure des ambitions de certification de compétences affichées par la politique publique et la nouvelle législation.
    • Une pédagogie active, avec des situations d’apprentissage intègratives, voire en immersion renforcée.
    • Un dispositif de reconnaissance de l’engagement et des acquis extracurriculaires, de la valorisation des compétences, d’open badges numériques, avec le développement de la validation des acquis de l’expérience.
    • Des locaux adaptés aux travaux individuels, collaboratifs et aux situations d’apprentissage proposées.
    • Des parcours aménagés pour accueillir des publics en difficulté et promouvoir l’égalité des chances et l’innovation pédagogique.
  • Les acteurs de la formation, pour :
    • Un soutien à la généralisation des conseils de perfectionnement.
    • Un comité stratégique pour l’analyse prospective des besoins et des évolutions des métiers, des pratiques, des locaux… en lien avec la formation (transversalité, temps consacré, implication dans plusieurs équipes pédagogiques, politique de recrutement, suivi de carrière, …).
    • Une reconnaissance des équipes pédagogiques.
    • Une structuration de l’accompagnement au changement pour tous les personnels de l’établissement.
    • Un soutien au développement professionnel. 
    • Une valorisation de l’engagement dans la transformation des pratiques pédagogiques et numériques (approche par compétences, pédagogies actives, hybridation, …).
    • Un accompagnement à la mise en place et au renforcement de partenariats et au développement de l’alternance.
    • Un accès facilité à l’offre de formation continue pour favoriser la progression de carrière.
    • Une gestion transparente, éthique et éclairée des congés pour projets pédagogiques.
  • Les partenaires socio-économiques, pour :
    • La mise en œuvre de la formation tout au long de la vie et le développement de l’offre éligible au CPF.
    • Le développement de l’alternance, en particulier de la formation par apprentissage.
    • Le développement de la flexibilisation et de l’offre d’enseignement à distance.
    • Le renforcement des liens entre équipes pédagogiques, entreprises et collectivités.
    • La consolidation et le développement du réseau de partenaires au bénéfice de l’offre de stages et du catalogue de projets « vie réelle » pour les étudiants avec une plateforme commune, de collaborations R&D.
    • Le développement de l’offre de formations professionnelles.
    • L’amélioration de la transition vers l’emploi.
    • L’augmentation des ressources propres de l’université.
    • La mise en place de la certification des blocs de compétences, conformément aux exigences de la loi de septembre 2018.

Date de création : 06/03/2020 01:24
Page lue 35 fois