En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Nos forces, nos faiblesses

Nos forces, nos faiblesses

Nos forces :

  • Université Pluridisciplinaire
  • Equipes de recherches reconnues et de qualité
  • Offre de formation pluridisciplinaire
  • Potentiel de créativité étudiante important
  • Potentiel humain  motivé et compétent
  • Présence multi-sites et villes agréables à vivre

 
Nos faiblesses :

  • Après 8 ans de mandat l’équipe présidentielle a épuisé dans une totale opacité nos marges de manœuvres en RH et financière (comparaison avec Bdx : BDX :MS :63%/F-I : 37%/RP : 20% et Poitiers : MS : 85%/F-I :15%/ RP : 8%).
  • Non maîtrise du coût de l’offre de formation ce qui conduit à des fermeture à
  • l’aveugle de filières et de diplômes dont plusieurs par apprentissage
  • Faiblesse de nos ressources propres : 3 fois plus faible que la moyenne nationale.
  • Absence de développement de nos missions sur l’apprentissage et alternance (seulement 2% des étudiants en formation par apprentissage)
  • Absence de labellisation de type idex et isite
  • Absence de politique de site
  • Une faible lisibilité de notre COMUE et une dégradation de nos relations avec nos partenaires
  • Absence de de stratégie de développement de la FC
  • Absence de stratégie de recherche globale et absence d’anticipation des réformes (Arrêt  du label équipe d’accueil (EA), LPPR, évolution des attentes du CPER, réforme de la formation Pro, BUT...
  • Absence de stratégie de développement pour nos plateformes et d’articulation avec les laboratoires, absence de modèle économique
  • Ancrage territorial : diminution de notre présence sur les territoires de Niort et
  • d’Angoulême
  • Tendance à l’isolement voir l’évolution de la COMUE
  • Absence d’une politique forte pour le numérique en interaction avec les différents
  • Partenaires et dans la perspective de Poitiers Capitale de l’éducation.
  • Gouvernance partisane  et sans concertation qui asphyxie et appauvrie notre
  • intelligence collective. Une gouvernance qui transforme toute divergence de point de vue en confrontation entre personnes au lieu d’être source de créativité.
  • Mal-être au travail qui conduit à un turnover important et une non pérennisation des compétences et une démobilisation forte.
  • Une confusion des périmètres d’actions opérationnels et politiques entre services centraux et les composantes et laboratoires

Date de création : 15/09/2020 09:31
Page lue 31 fois