En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Lettre de candidature

Lettre de candidature

Chers collègues, chers étudiants,
La situation inédite que nous traversons nous rappelle l’importance du lien social, de la solidarité et de la place des services publics pour promouvoir l’avenir. C’est plus que jamais le moment de réaffirmer le rôle sociétal essentiel de notre Université, porté par nos valeurs fondatrices d’élaboration et de partage des savoirs, d’humanisme, d’ouverture et de créativité. Nous avons le devoir de penser des solutions nouvelles, immédiates, prospectives et durables, pour construire l’avenir de nos jeunes, de nos territoires et de notre société. Nous vivons une crise sans précèdent, transformons-la en opportunités.

Des élections décisives

Le processus électoral est à nouveau relancé, dans une période de rentrée inhabituelle où vous êtes fortement mobilisés. Votre implication dans ce processus démocratique est essentielle à la vie de notre établissement car, plus que jamais, vous allez choisir et voter pour notre avenir. Le projet que vous retiendrez façonnera notre quotidien, nos orientations et la qualité de nos actions futures. 

Une conviction renforcée 

Lors de mon premier acte de candidature, j’ai partagé avec vous une vision et ma volonté de porter un projet qui place notre Université au cœur du développement de nos territoires et de notre société. La période que nous vivons renforce ma conviction. Cette période nous questionne sur notre propre capacité à assumer nos missions et nos choix, à préserver la qualité de nos diplômes et de nos recherches, à promouvoir des conditions de travail adaptées, à protéger nos étudiants d’un risque accentué de décrochage, de précarité et d’inégalité.
Pleinement conscient des enjeux et nouveaux défis que pose cette crise, c’est avec conviction que je renouvelle aujourd’hui mon acte de candidature à la présidence de notre Université.

Des atouts et des fragilités

Notre Université dispose de réels atouts qui tiennent à son histoire, à la pluridisciplinarité de ses formations, à la qualité de ses laboratoires de recherche, à son potentiel humain compétent et engagé, ainsi qu’à la forte créativité étudiante qui s’y exprime.
Notre Université a néanmoins accumulé des retards et des fragilités, avec une offre de formation affaiblie et inégale devant le numérique, une offre de formation tout au long de la vie délaissée et un faible appui à l’insertion professionnelle de nos étudiants. Il en est de même avec l’absence d’anticipation et de vision prospective de notre recherche face aux réformes en cours. Enfin, notre liberté d’action s’est fortement réduite par une situation financière critique et des ressources propres bien en dessous de la moyenne nationale. Ces fragilités, qui résultent d’une politique attentiste, nous isolent, et ne permettent pas à notre Université d’apporter des réponses aux défis actuels et futurs à la mesure de notre potentiel.

Un projet à la hauteur des enjeux

Depuis plusieurs mois, je travaille avec mon équipe à repenser notre Université afin de la rendre résiliente, agile, inventive, ouverte et au sein de laquelle chacun trouvera du sens à son travail. Je m’engage pour cela à développer et conduire avec vous un projet qui a pour objectifs de :

Retrouver une liberté d’action et encourager les initiatives 

  • Avec une gouvernance qui nous rassemble, fondée sur la confiance, le respect, l’écoute, la réactivité et l’intelligence collective ; 
  • Par le partage et la valorisation de nos expériences et initiatives au travers d’assises thématiques engageant l’ensemble de notre communauté : étudiants, personnels BIATSS, enseignants et enseignants-chercheurs ; 
  • Par un mode de fonctionnement sécurisé, flexible et adaptable aux évolutions de notre environnement ; 
  • Par la création de nouvelles marges de financement, rendues possibles par une stratégie dédiée, au service de nos choix et d’une liberté d'action retrouvée. 

Une ambition collective et des réponses concrètes 

  • Par l’évolution de notre offre de formation et la diversification de nos modèles pédagogiques, pour sécuriser la pertinence de nos diplômes et promouvoir l’avenir citoyen et professionnel de nos étudiants ;
  • En renforçant nos capacités d’aide à l’orientation et à la professionnalisation, dans un marché de l’emploi en constante mutation ;
  • Par la mobilisation de tous dans une lutte contre les risques accrus de décrochage et de précarité étudiante ; 
  • En soutenant la dualité d’une recherche fondamentale et d’une recherche partenariale, en préservant notre pluridisciplinarité et en encourageant notre transdisciplinarité ; 
  • En repensant et en encourageant de nouvelles formes et synergies solidaires de collaborations internationales.

Une mobilisation et une volonté d’action pour l’avenir de notre société 

Les dynamiques de relance envisagées pour faire face à la crise au niveau national et international, incluent les dimensions essentielles de formation, de recherche et d’innovation.  Je m’engage à recréer les partenariats nécessaires pour de nouvelles dynamiques sur nos territoires. Je m’engage également à porter avec vous, et grâce à notre pluridisciplinarité, une réelle force de propositions et d’actions dans les plans de relance qui seront mis en œuvre. Nous avons la responsabilité d’être moteur et de nous engager dans ces projets d’avenir qui décideront de notre devenir commun. 
Je suis convaincu qu’il nous est indispensable et urgent d’évoluer vers une nouvelle politique proactive, appuyée par de réelles capacités d’adaptation et d’innovation, afin de nous permettre d’assumer sereinement et collectivement l’ensemble de nos missions. C’est pourquoi, je m’engage à développer avec vous une gouvernance porteuse d’avenir et d’opportunités pour notre Université, nos étudiants et chacun d’entre nous. 
Au plaisir de vous retrouver prochainement avec mon équipe pour échanger ensemble autour de notre projet # Une Université de talents pour notre société !

Majdi KHOUDEIR
Candidat à la présidence de l’université

La nouvelle lettre de candidature en version PDF est disponible en téléchargement


BasSiteListe.png


Date de création : 18/12/2019 18:54
Page lue 940 fois


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par   Mike le 07/02/2020 16:17

Les employeurs ne tiennent plus compte du niveau universitaire de leurs employés. Mis à part le bac +5, aucun des diplômes proposés ne sont pris en compte. La dernière réforme a déjà mise en berne le bac +2.

Pourtant, je crois dans les bienfaits de l'étude et reste fier de mon petit bac +2. Comment redonner de la valeur aux petites études, aux petits étudiants, ceux qui ne feront pas carrière dans les branches qu'ils aiment, qui ne seront jamais docteurs?

Cordialement.