En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

9 Ancrage territorial

9.    Une recherche au service de notre ancrage territorial  

Création de « Labcoms Territoires » 

Les LabComs financés par l’ANR sont réservés essentiellement aux partenariats avec les entreprises (PME et ETI).  Pour nombre de spécialités de notre université, ce choix stratégique national rend difficile l’accès à ce type de structure et à son financement (voir le faible de nombre de LabComs en SHS au niveau National).  Pourtant, ce type de dispositif apparaît comme  une opportunité pour faciliter la construction d’un partenariat structuré avec les collectivités locales.

En proposant la création de « LabComs Territoires » aux collectivités locales, calqués sur le modèle des LabComs ANR (création d’un mode de financement, définition d’une feuille de route recherche, structuration en comités de direction et scientifiques, objectifs de pérennisation), nous avons l’ambition de développer et de renforcer la lisibilité de nos spécificités et l’ancrage de notre université dans le tissu économique de la Nouvelle Aquitaine. 

Les conventions CIFRE avec les collectivités locales

Autour de nous, les contours des partenariats évoluent : des municipalités accueillent des Doctorants en convention CIFRE. En Bretagne, une université communique sur le fait que 50% de ses CIFREs sont du domaine des SHS. Ces deux exemples montrent que le potentiel est là est que nous devons nous en saisir. Nôtre rôle consistera à définir les convention-cadre avec les collectivités et dégager les moyens nécessaires à la mise en place de ces partenariats avec les unités qui le souhaitent.

Développement de plateformes de connaissances

L’innovation en faveur des entreprises du territoire est une préoccupation prioritaire des collectivités locales. La particularité de notre tissu économique est qu’il est essentiellement composé de PME, d’associations et de collectivités. L’acte d’innovation pour ces structures diffère beaucoup de celui pour les grandes entreprises où la R&D fait partie de la culture d’entreprise. Pour les structures modestes, la première difficulté réside dans l’expression de ce qui constituerait une innovation pour elles.

Ces structures doivent pouvoir s’appuyer sur notre Université pour les accompagner et leur proposer les connaissances développées dans les laboratoires. Afin de fluidifier ces échanges, nous engagerons la création des plateformes de connaissances et de compétences, articulées avec nos plateformes technologiques, dont le rôle sera d’appréhender les différentes facettes de problèmes soumis, de définir conjointement les opportunités d’innovation, de proposer les formations adaptées et d’orienter vers les ressources appropriées de l’université. Ces plateformes seront également des sources de financement et de valorisation pour les collègues.


Date de création : 22/01/2020 22:29
Page lue 323 fois